Mr Bricolage
Choisissez votre magasin pour :
  • Accéder à ses coordonnées, ses horaires d'ouverture, ses services...
  • Consulter l'ensemble des produits et offres commerciales disponibles

Comment bien choisir son poêle à bois ?

Bien choisir son poêle à bois



Autonome, il ne nécessite ni hotte, ni habillage : c'est le grand retour du poêle à bois !

C’est aussi le mode de chauffage le plus économique : se chauffer au bois coûte environ 5 fois moins cher qu’un chauffage à l’électricité et 3 fois moins qu’un chauffage au gaz. Moins gourmand en bois qu’une cheminée en insert, il offre en outre un rendement supérieur.

On vous accompagne avec quelques critères clés pour choisir un poêle à bois adapté à vos besoins !

Les critères pour choisir votre poêle à bois

Voici les critères importants à prendre en compte pour bien choisir votre poêle à bois :

La puissance : vous l’évaluez en fonction de la surface de la pièce à chauffer. Dans une pièce de 2,5 m de hauteur de plafond, calculez la puissance nécessaire en prenant pour base 1 KW pour 10 m². Ainsi, pour une pièce de 40 m², vous avez besoin d’un poêle développant une puissance de 4 KW.

Le rendement du poêle : il mesure la quantité de chaleur restituée. Plus le rendement est élevé, plus la consommation sera faible et moins vous consommerez de bois. Pour obtenir le label vert, éligible au crédit d’impôt, le poêle à bois doit avoir un rendement supérieur à 70%.

Le niveau des émissions de CO2 et de monoxyde de carbone : les poêles à bois à postcombustion ou à double combustion comptent parmi les plus écologiques.

L’esthétique : les modèles de poêles à bois vont du traditionnel au design, le plus contemporain.

poêle bois
Découvrir le produit



Les différents types de chaleur du poêle à bois

Vous pourrez également choisir votre poêle à bois en fonction du type de chaleur :

Le poêle à convection : il produit de l’air chaud qui transmet la chaleur par circulation d’air et maintient la chaleur du corps humain.

Le poêle à chaleur rayonnante : c’est un chauffage basse température qui transmet sa chaleur à des masses (le poêle, les murs…), qui elles-mêmes la restituent dans toute la pièce. Il a l’avantage de ne pas assécher l’air, de ne pas émettre de poussières et de restituer une température homogène. Il est moins rapide et moins réactif que les poêles à convection.

Le poêle à foyer fermé : il produit une chaleur « propre », en utilisant un minimum de combustibles, ce qui a pour effet de réduire les émissions polluantes.

poêle bois
Découvrir le produit




Des modèles de poêles à bois pour tous les besoins

Nous pouvons distinguer plusieurs modèles de poêles à bois :

Les poêles à bois classiques, en acier et en fonte :

Ce sont les plus courants. Leurs performances sont modestes en matière de rendement (40 à 60 %), ce qui ne permet pas de bénéficier d’un crédit d’impôt, mais les nouveaux modèles sont plus efficaces. Ils restent relativement polluants et d’une autonomie faible.

Les poêles à bois postcombustion ou à double combustion :

Ce sont des poêles à combustion améliorée, munis de deux chambres de combustion : un foyer principal qui brûle le bois, un foyer secondaire qui brûle les gaz issus du foyer principal. Le rendement de combustion dépasse 70 % (jusqu’à 85 % pour certains modèles), et ils comptent parmi les modèles les moins polluants.

Les poêles à bois à combustion turbo :

Une soufflerie permet une montée rapide en température, mais leur rendement est faible (de 60 à 70 %).

poêle bois
Découvrir le produit


Les poêles de masse à longue inertie, en fonte et matériaux réfractaires qui conservent la chaleur (briques, roches volcaniques…) :

Le foyer est enveloppé dans des pierres maçonnées et muni d’un système d’évacuation des fumées. Revêtus de catelles de céramique ou de stéatite, ces poêles restituent la chaleur progressivement dans toute la pièce. Leur rendement est l’un des plus importants (de 70 à 90 %), et ils sont très peu polluants.

Attention : si vous vivez en appartement, vous ne pouvez installer un poêle à bois qu’avec l’accord préalable de la copropriété et après vérification des conduits de cheminée.

Après avoir acheté ou coupé vos bûches, il ne vous reste plus qu’à contempler rêveusement votre feu. Ce qui est particulièrement reposant.